Séminaire Arc Latin à Barcelone : Les gouvernements locaux s'entretiennent sur les défis que doit relever l'espace méditerranéen

Le séminaire-atelier « Les défis et la gouvernance locale en Méditerranée, Arc Latin à l'horizon 2020 » s'est tenu au think tank indépendant, CIDOB, à Barcelone, le 3 mars dernier. Cette journée a été organisée par le réseau des gouvernements locaux intermédiaires Arc Latin en collaboration avec la Diputació de Barcelone.

Le séminaire, qui a ouvert les travaux de l'Assemblée générale du réseau, a été l'occasion de réunir différents acteurs locaux de la Méditerranée et de réfléchir sur les enjeux et les opportunités qui s'offrent aux territoires.  Le séminaire a encadré les travaux de l'atelier qui a eu lieu dans l'après-midi. Les membres du réseau se sont ainsi efforcés de définir les lignes du nouveau plan stratégique de l'Arc Latin d'ici à 2020.

Cette journée, inaugurée par le Président Alessandro Pastacci (Province de Mantoue) et le Commissaire chargé des relations internationales de la Diputació de Barcelone, Josep Lluis Alay, a également compté sur la participation de Sergi Farré de l'Union pour la Méditerranée. Ce dernier a ouvert le séminaire en rappelant qu'il était fondamental de travailler dans une approche optimiste et pragmatique. Il a, par ailleurs, souligné le besoin de jeter des ponts entre les territoires et les initiatives, et d'agir en synergie avec les différents niveaux de gouvernance de manière à élaborer un programme réalisable pour la Méditerranée. Autour de la table ronde, experts et chercheurs méditerranéens ont cerné certains des objectifs clés que doivent atteindre les gouvernements locaux dans le contexte actuel.

Outre la recherche de croissance, d'inclusion sociale et de développement durable, l'accent a été mis sur l'importance que revêt l'adoption de stratégies territoriales visant à planifier et à construire des espaces d'action qui prennent en compte les différents niveaux de gouvernance. Tout comme l'a indiqué Eduard Soler du CIBOD, il est primordial de tisser des liens entre les territoires en vue de garantir un développement équilibré et d'accroître la capacité de réaction au changement dans une optique de résilience. Enfin, il a été mis en évidence la nécessité d'œuvrer, aujourd'hui plus que jamais, en faveur de la coopération, en faisant preuve de solidarité. En ce sens, Anna Repullo, de la direction générale de la politique régionale (DG Regio), a présenté la nouvelle politique de cohésion de l'Union européenne et ses axes, en faisant valoir le rôle des programmes de coopération territoriale et l'intérêt des gouvernements locaux à mettre en place des projets sur la base de solides partenariats.

Dans cet esprit et à la clôture du séminaire, le Président Alessandro Pastacci ainsi que le maire adjoint de la Ville Métropolitaine de Turin, ont réaffirmé qu'il était essentiel de travailler en réseau afin d'établir un plan d'action possible pour la Méditerranée en profitant de ses opportunités. À cet égard, l'Arc Latin souhaite articuler des espaces d'action en synergie avec les différents niveaux de gouvernance et les divers acteurs. L'Arc Latin entend être un laboratoire d'échange destiné à l'élaboration de projets capables de proposer des solutions concrètes aux problématiques qui se posent au sein des territoires ainsi qu'une valeur tangible pour le monde local, indispensables à l'instauration de politiques méditerranéennes ayant un impact réel sur les citoyens et les territoires.

Share |
Questo sito utilizza diversi tipi di cookie, tra cui quelli di profilazione (propri e di altri siti) per inviarti pubblicità in linea con le tue preferenze manifestate nell'ambito della navigazione in rete. Se vuoi saperne di più o negare il consenso a tutti o ad alcuni cookie clicca qui. Se accedi a un qualunque elemento sottostante questo banner acconsenti all'uso dei cookie.
OK